23 Mai 2018 – Journée d'étude "La violence dans les organisations contemporaines"

09 h

Michel Feynie, enseignant à la Faculté d'anthropologie, organise une journée d'étude sur le thème "La violence dans les organisations contemporaines". Cette journée allie des apports académiques et artistiques

8H30-9H: Accueil des participants

9H-9H05: Introduction surprise

9H05-9H20: Présentation de la journée et exposé introductif par Mathieu Joerger, sociologue praticien et Daniel Surprenant, sociologue clinicien

9H20-9H25: Lecture

9H25-10H: "Entre temps, il gagnait régulièrement du terrain-Violence insidieuse de la novlangue managériale".AgnèsVandevelde-Rougale, socio-anthropologue, chercheure associée au Laboratoire du Changement Social et politique, Université Paris Diderot-Paris 7

10H10-10H15: Lecture

10H15-10H50: "Violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche: De la prise de conscience à la prise en charge". Marion Paoletti, MCF-HDR chargée de mission pour l’égalité femmes/hommes pour l’Université de Bordeaux

11H-11H15: Performance des comédiens du Théâtre en Miettes

11H15-11H30: Pause

11H30-11H35: Lecture

11H35-12H10: "Considérer l’usage de la catégorie violence à partir de situations professionnelles ouest africaines". Isabelle Gobatto, Directrice de la faculté d’anthropologie sociale-ethnologie, Université de Bordeaux.

14H-14H05: Lecture

14H05-14H40: "Incivilités numériques et violences au travail. Revue de la littérature et perception des acteurs", Aurélie Laborde, Maître de conférences et Delphine Dupré, Doctorante, Université Bordeaux Montaigne

14H50-15H30: Débat avec toutes les intervenantes et le public animé par Linda Gonzalez-Lafaysse, Maître de conférences, Université de Bordeaux

15H30-15H40: Clôture de la journée

Téléchargez le programme de la journée

Localisation de l’événement

ItinéraireVoir l’itinéraire vers le PUSG bordeaux

Facilités

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE: inscription préalable obligatoire: jemetravail@orange.fr

Stand de livres à disposition la journée: La Machine à Lire